A Ciel Ouvert

Nantes Infocult, mars 2014   A travers le docu de Sophie Averty CAUSE COMMUNE sur l’expérience extrême, tendue mais réussie de l’intégration de cinq familles Rroms dans la commune d’Indre, questions d’actu.

Le documentaire de Sophie Averty : ...Le maire de la ville, Jean-Luc Le Drenn, a refusé de contribuer à une nouvelle expulsion des Rroms. Plutôt que de persister à mener « une politique de la patate chaude » il s’est lancé dans un combat humain aux côtés des élus et des habitants d’Indre. Avant qu’une solution convenable et pérenne soit trouvée, les familles ont pu séjourner grâce à la mobilisation des riverains. Un vécu proche et émouvant.

Un ressenti vif d’autant, ce samedi sous les dernières pluies d’hiver, que la troupe qui travaille sur ce sujet depuis longue date avait des problématiques toutes aussi difficiles à digérer dans le cadre de leur professionnalisme (statut des intermittents) et de remises en causes via Medef et consorts.

Moi, j’étais venu que pour la ...question des Rroms !

Sous ce chapiteau, sans ambages, on était quelques personnes inquiètes de la situation des Rroms à Nantes, des membres d’associations, quelques écolos nantais peut-être, des amateurs de théâtre, et d’autres aussi riches de raisons inconnues à côté du tohu-bohu des Nefs.

le Docu de Sophie Averty réel et arrachant d’abord et puis charnellement la lecture théatrale de la pièce à ciel ouvert, par le "Théâtre d’ici ou d’ailleurs".

Enfin un débat sur la place des Rroms dans l’agglo. nantaise.

Pour décrire cette compagnie exceptionnelle autant écouter leur propre dossier de presse :

Le Théâtre d’Ici ou d’Ailleurs est une compagnie nantaise. Porteuse d’une forte dimension citoyenne, elle a été créée en 2005 par Claudine Merceron, Elodie Retière-Henry et Martine Ritz dans la démarche de lier l’artistique aux faits de société.

Le spectacle « Gadji » est l’élément déclencheur qui a présidé à la création de la compagnie : Suite au coup de coeur du roman d’Alice Ferney, « Grâce et dénuement », Elodie Retière-Henry , Martine Ritz et Claudine Merceron ont décidé d’en écrire une adaptation théâtrale : « Gadji » était né !

En complément de cet article sur cette fameuse soirée, nous avons demandé précisément à Claudine Merceron de nous traduire le ressenti durant cette soirée projection, théatre, rencontres, débats...

"Après le plein d’émotion du à la projection du film de Sophie Averty, sur l’expérience extrêmement positive de l’intégration de cinq familles Rroms dans la commune d’Indre, il a fallu jouer notre" lecture théâtralisée" ... Evidemment chargés, nous avons commencé à jouer sous un chapiteau froid en température, mais tellement chaleureux quant à la qualité d’écoute ! L’interaction a bien opéré hier soir, et... oui... il faisait chaud au coeur ! et sur scène ! Devant ce public , nous avons donné "le mieux qu’on pouvait" , les chants réveillaient les rythmes et des claps s’exprimaient !

Aux applaudissements, nous avons annoncé le débat et là ... : " allez vous couvrir ! " ....une mise à nu, c’est un peu ça : A ciel ouvert !

Les réflexions du public témoignaient d’une grande réactivité à tout ce qu’on avait pu dire sur les Rroms et du coup, on s’est aperçu qu’ils oubliaient qu’on étaient des personnages ! la magie du théâtre ! C’est beau ! et comme on incarne une vingtaine de personnages, il a fallu expliquer notre démarche, et parler de l’autre spectacle à six comédiens et une régie lumière etc...

Puis l’indignation du public face à la misère banalisée était très belle aussi !

Car c’est de cela dont on parle : reste-on encore sensible ? .... s’habitue-t-on ?.... espérons nous un monde plus juste plus fraternel ? L’exemple du maire d’Indre et de ses citoyens nous arriverait-il tout droit d’une autre planète ? Ou, nous autorise-t-il à croire que, oui, on peut mettre en oeuvre une politique pour empêcher que des êtres humains ne vivent pas dans la boue, le froid, la pollution,la maladie, la mendicité...

Le travail est possible pour eux aussi ! Ils n’attendent que cela : travailler dignement et faire vivre leur famille ! comme nous tous !

Un homme a dit " la Beaujoire contient 40 000 personnes, les Rroms sont 20 000 en France !

La moitié d’une Beaujoire pour un pays comme la France !

Un jeune homme a demandé : "Qu’est-ce que je peux répondre aux réflexions racistes que j’entends sur les Rroms ... ?...donnez-moi des billes !!

Quelqu’un a répondu : " Liberté Egalité Fraternité " J’ai eu envie de rire et de pleurer ! Public adoré ! "

Très beau témoignage, merci Claudine Merceron !

Ce à quoi j’ajoute, journaliste indépendant, et proche de EELV, étant venu accompagner une co-listière de la Liste Ecologiste et citoyenne menée à Nantes par Pascale Chiron, j’ai osé penser et suggérer que ce partage et cette publication ne resteraient pas sans conséquences.

Etant donnés les facteurs très politiques autour de cette question tant localement dans l’agglo nantaise qu’au niveau Européen...

Affaire à suivre, donc.

Philippe Ginet.


Article 1

PDF - 3.9 Mo

Article 2

PDF - 2.9 Mo
Agenda
Gadji !

Le dimanche 2 juillet 2017, à 15h, à Rezé (44).

Une Petite Place

Samedi 11 mars 2017, 11h, Librairie L’Odyssée, Vallet (44).

Louise Coquelicot

Mardi 4 avril 2017, 14h, salle Paul Bouin, Basse-Goulaine (44).